Accélérer son cycle de développement avec l’impression 3D

Le cycle de développement produit

Le développement correspond à la phase de définition et de conception d’un produit. Les enjeux de cette phase sont souvent d’ordre temporel. En effet, la concurrence et les contraintes financières poussent à sortir le produit au plus vite. Il est dont pertinent de cherche à accélérer son cycle de développement avec l’impression 3D.

Prototype de robot holonome. Toutes les pièces blanches sont imprimées en 3D.
Prototype de robot holonome. Les pièces blanches sont imprimées en 3D.

L’impression 3D permet d’accélérer ce cycle de développement produit. Tout particulièrement pour des produits physiques comportant des parties mécaniques.

Parfois ces pièces peuvent être faites en plastique, pour le développement. Il est alors possible d’utiliser une imprimante 3D afin d’en produire un exemplaire pour quelques euros et en quelques heures.

Quel gain de temps avec l’impression 3D ?

Pendant le développement, plusieurs itérations sont faites. Chacune ayant pour aboutissement un prototype du produit.

Les méthodes traditionnelles de prototypage mécanique font appel à des machines coûteuses et à des compétences techniques. C’est la raison pour laquelle le prototypage était presque toujours externalisé. Dans le meilleur des cas à un partenaire local. Mais bien souvent pour des raisons de coût, à un prestataire étranger, parfois même jusqu’en Asie.

L’acquisition d’une imprimante 3D permet de relocaliser le prototypage. Ainsi les coûts de développement, mais surtout les temps de développement sont mieux maîtrisés.

Imaginez obtenir votre prototype mécanique en 4h grâce à l’impression 3D, au lieu de 3 semaines avec un prestataire.

Exemple d’utilisation : développement d’une pince pour robot holonome.

Cette double pince intégrée dans un robot a été imprimée en 3D. Sa fonction est d’attraper un cylindre de 5 cm de diamètre.

Les 14 versions imprimées en 3D d'une pince pour robot holonome.
Les 14 versions imprimées en 3D d’une pince pour robot holonome, dans le cadre d’un projet de coupe de robotique.

De gauche à droite, les 14 versions de cette pince au fur et à mesure de son cycle de développement. L’impression d’une pince dure environ 3h, pour un coût de 2€.

L’impression 3D permet de tester chacune des améliorations. On teste ainsi que la pince attrape correctement le cylindre. Mais également qu’elle est suffisamment résistante, qu’elle s’adapte dans le robot, qu’elle est esthétique, etc…

Différentes améliorations : accroche des cylindres, profil des dentures de l’engrenage, résistance, finesse, intégration d’éléments mécaniques. Ces changements améliorent les performances de la pince, et permettent de s’adapter au évolutions de cahier des charge pendant le développement du robot.

On teste ainsi chaque changement de design en imprimant la pince. Cette méthode de travail apporte flexibilité et réactivité, et s’inscrit dans une démarche de développement agile.

Le temps de développement mécanique est ainsi réduit. Cet avantage concurrentiel permet alors une diminution des coûts et une accélération du cycle de développement produit.

Auteur : Gabriel Moneyron

2 commentaires sur « Accélérer son cycle de développement avec l’impression 3D »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *